Test Samsung Gear Fit

Aujourd’hui c’est le samsung gear fit que je teste, je vient de le porter pendant 10 jours.
L’ayant vu à la Fnac à 149 euros à Marseille, je me disait que c’était trop cher pour l’instant et que je verrai ça au printemps prochain. Boutique bouygues télécom un peu plus loin, même tarif mais avec un remboursement différé de 100 euros jusqu’à début aout, je me laisse séduire.

En ouvrant la boite, je trouve la gear fit ainsi qu’un chargeur.
Premier constat le chargement de la gear fit ne se fait pas un port standard mais une interface propriétaire qui vient de clipser à l’arrière de la fit, on ne peut donc pas le charger avec le chargeur de son portable par exemple.
Il m’a été impossible de l’utiliser sans devoir charger la fit à minimum 30% de batterie ainsi que de devoir l’associer à mon galaxy s5. Une mise à jour m’a été proposé immédiatement.

Agréablement surpris l’écran incurvé tactile de la gear fit est tout simplement superbe et il ne peut pas laisser inaperçu aux yeux de votre entourage.
Une luminosité suffisante pour l’extérieur, le tactile est maîtrisé et on s’y habitue en 1 minute 🙂
A noter que par soucis d’économie de batterie l’écran s’eteint au bout de 10 secondes (paramétrable) et se rallume soit en appuyant sur le seul bouton de la gear fit soit en soulevant rapidement votre bras vers vous (pratique).

Normalement la gear fit est dédié à être synchronisée avec votre portable samsung grace au bluetooth, mais personnellement j’ai désactivé cette fonction car on peut tout voir sur la gear fit (et pas plus en synchro) et l’autonomie de la gear est d’une journée supérieur en désactivant cette fonction. Le seul plus qu’il pourrait avoir est qu’on puisse controler la musique de son portable au poignet ainsi que visualiser les notifications de votre téléphone.

La gear fit est une montre podometre et cardio fréquencemètre. Je l’utilise principalement pour le podomètre afin de savoir en un geste de poignet combien de pas j’ai effectué dans la journée (L’idéal est de 10.000 pas par jour, soit environ 5-6 Kms).
La fonction cardio peut être utilisée seule ou en mode exercice qui combine podometre et cardio.

Il existe une fonction sommeil que l’on active au coucher et que l’on eteint au réveil. Pensant que j’allait avoir des bonnes données du genre a quelle heure j’ai été agité pendant la nuit. Il n’en est rien, la seule chose que la gear fit nous dit c’est le temps total au lit et le temps total sans mouvement, un peu léger comme donnée. Je ne l’utilise pas

La montre gear fit peut se paramétrer sans l’aide d’un téléphone et permet : changement de fond d’écran, luminosité, type d’horloge, verrouillage et gestion du profil. Suffisant pour qu’elle soit autonome.

La batterie se recharge en moins d’une heure et permet une autonomie d’environ 6 jours en coupant le bluetooth.

Globalement rien à reprocher à cette montre si ce n’est que défois elle ne se réveille pas au mouvement de poignet et encore moins pendant une course à pieds par exemple, il est alors d’usage d’utiliser le bouton.

Le bracelet fournit d’origine est plutot bien foutu, il se fixe en quelques secondes et tient fortement, il est possible d’en racheter des flashis sur amazon pour environ 25 euros chacun.

Posté dans Geek, Pratique

Laisser un commentaire